De la performance à la compétence

Publié le Publié dans Blog

Jigoro Kano nous parle de compétence, pas de performance.

La performance, c’est la comptabilité de nos « exploits » : c’est le CV, l’enregistrement de nos meilleures expériences, ou les plus significatives. On peut l’aborder selon une perspective individuelle-les records personnels ou plus globale, comparatiste : qu’est- ce que vaut cette performance au regard de celle des autres ?

La performance, c’est agir sous le regard des autres, les prendre à témoin. La performance a besoin de lumière.

Quant à la compétence, c’est la « capacité que possède une personne de porter un jugement de valeur dans un domaine dont elle a une connaissance approfondie»`qui creuse la terre, qui soit profondément enracinée qui se nourrisse des ténèbres. La graine se décompose, se transforme, grandit et perce vers la lumière. Ces graines de connaissances, qui permettent de «porter un jugement de valeur», c’est-à-dire de jauger, prendre une décision et donc d’agir, Kano nous propose de les récolter par l’expérience, par l’implication du corps pour entraîner le cœur.

Or, l’expérience, qui «n’éclaire que le chemin parcouru », ne peut être que individuelle . Pour deux raisons au moins : les individus sont différents les uns des autres et les chemins empruntés jamais identiques (n’exclut pas la rencontre !).

Une recherche de Gérard Blanchet

réf : Yves CADOT  collection paroles d’experts